L'encyclopédie des animaux
ACCUEIL ANIMAUX SAUVAGES ANIMAUX DE COMPAGNIE



Animaux sauvages > Les poissons > Requin baleine
Requin baleine REQUIN BALEINE

Nom scientifique : Rhincodon typus
Continent : australie
Classe : Poissons
Ordre : Pleurotrèmes
Poids/taille : 15 à 20 m.
environ 20 tonnes
Durée de vie : 40 ans et plus.
Répartition
Océans et mers tropicales.
Habitat
Près de la surface en pleine mer.
Comportement
Solitaire ou en groupe de quelques individus, ils sont très discrets et rarement observés. Ils nagent pourtant en surface pour se nourrir de planctons et de petits poissons ; ils possèdent des fanons branchiaux et aussi 310 rangées de dents mais seulement les 15 dernières sont utiles. Ils se déplacent lentement à une vitesse de 2-3 nœuds Ils ont une peau très épaisse : 18 cm d’épaisseur.
Fait exceptionnel, au mois d’avril et mai, des centaines de requins baleines se réunissent sur la barrière de corail d’Australie où ils se gavent de crustacés et plancton venus se nourrir des milliards œufs des coraux. (En effet tous les coraux de la barrière se reproduisent en même temps à la pleine lune de mars).
Reproduction
Leur reproduction est très peu étudiée. Supposées, ovipares, les femelles pondraient des œufs énormes 30cm x 14 cm x 9 cm qui éclosent en mer et donnent naissance à des petits pèlerins de 35 à 45 cm. Cependant l’observation d’une femelle accompagnées de 14 petits laisse perplexe, seraient-elles ovovipares ou même vivipares ! ! !
Alimentation
Ils se nourrissent de planctons (krill) et de petits poissons (sardines, anchois).
Informations
Il existe de très nombreuses espèces de requins (+ de 350). Ils se répartissent en 8 ordres comprenants plusieurs familles. Les ordres comprenants les espèces les plus connues sont les orectolobiformes qui comptent les requins baleines, les nourrices, les tapis, les zèbres… ; les lamniformes qui comptent les fameux requin blanc, pèlerin, renards, grande gueule… ; les Carcharhiniformes qui comptent entre autres les requins tigres, bleu…
Les requins constituent un groupe d’animaux préhistorique dont des fossiles de + de 140, 170 voir 270 millions d’années ont été retrouvés. Ils sont constitués d’un squelette cartilagineux comme les raies.
Très peu de ces espèces sont dangereuses pour l’homme, 80 % d’entre elles ne dépassent pas les 2 m et nous sont presque inconnues. Seules 8 à 10 espèces représentent un sérieux danger pour l’homme : le requin blanc, le mako, le requin marteau, le peau bleue, le tigre, le lamie, les requins fluviatiles…
La plupart sont marins et fréquentent les eaux tempérées et tropicales à proximité des côtes ; seuls les requins dormeurs vivent dans les mers polaires et les requins fluviatiles vivent dans les fleuves (Gange, Zambèze…)
Les requins sont généralement caractérisés par la présence de 2 nageoires dorsales ; une gueule ‘’tapissée’’ de plusieurs rangées de dents dont seules la dernière rangée est fonctionnelle, les autres étants des dents de remplacement ; une peau recouverte de denticules (permettants une meilleure pénétration dans l’eau)qui rendent leur peau râpeuse et parfois coupante.
Les requins ont 3 formes de reproduction : Ovipare, les femelles pondent des œufs comme le requin baleine ; Ovovipare, les femelles incubent les œufs en elles, ils éclosent dans leur corps et elles donnent naissance à des petits entièrement développés comme les requins renard ou taureau, (souvent dans ce cas de reproduction, l’embryon le plus fort dévore ses frères, ce phénomène est appelé oophagie) ; et Vivipare, les jeunes requins se développent dans le corps maternelle et sont alimenté par un cordon ombilical comme le requin fluviatile.
Les requins à la différence des poissons ne possèdent pas de vessie natatoire pour stabiliser leur profondeur dans l’eau. Ils sont donc plus lourds que l’eau et sont obliger d’être en mouvement pour ne pas tomber vers le fond. Une autre raison les oblige à se déplacer en permanence : ils sont dépourvus de dispositif de pompage donc pour faire pénétrer l’eau oxygénée dans leurs branchies, ils doivent nager sans cesse.
Hormis ces quelques défauts, les requins sont pourvus de nombreuses qualités pour la chasse : ils possèdent une audition très fine, un odorat très développer ainsi le requin citron perçoit des sons de 10 à 640 Hz et il sent du jus de thon dilué à 1 pour 1.5 million à plus de 20 m de distance. Leur vue (N&B) est adaptée aussi bien à la vision diurne que nocturne ou en eau profonde, aussi ils sont très sensibles aux mouvements. Enfin ils sont équipés d’un organe spécifique : les ampoules de Lorenzini placées sur la tête, elles permettent aux requins de détecter les champs magnétiques terrestres ou émis par des être vivants.


Animaux sauvages    |   Animaux de compagnie    |   Contact
Copyright © 2008 Tous vos animaux - l'encyclopédie des animaux. Tous droits réservés.